Quand devez-vous restituer votre véhicule ?

La date ou la période à laquelle vous devez restituer votre véhicule est prévue dans votre contrat. Elle intervient généralement 24 à 60 mois après la réception de votre véhicule.

Le loueur vous enverra un mail et/ou vous contactera par téléphone afin de convenir d’une date, d’un horaire ainsi que d’un lieu pour la restitution. Vous pouvez demander à ce que celle-ci ait lieu proche de chez vous.

Comment se déroule la restitution ?

Lors du contact établi par téléphone ou par mail en amont de la restitution, il vous est précisé que le véhicule doit être rendu en état correct ou état normal d’utilisation. Cela sous-entend que les rayures, bosses, jantes abimées, etc doivent être réparées si vous ne souhaitez pas en payer le prix fort !

Le jour de la restitution, un réceptionnaire fera le tour du véhicule avec vous en notant l’état général du véhicule et en signalant tout défaut. Il fera également un relevé du kilométrage, de la présence des différents accessoires, du manuel d’utilisation, etc.

Quelques jours plus tard, un auditeur spécialisé interviendra afin d’établir un diagnostic précis du véhicule avec photos à l’appui. Ces audits sont particulièrement bien réalisés et sont pratiquement incontestables.

Si des éléments sont à réparer, si l’intérieur du véhicule est particulièrement sale, s’il présente une mauvaise odeur ou pour tout autre dommage, le loueur vous enverra alors une facture correspondant à la remise en état de ces dommages.

Une restitution qui laisse un goût amer

La restitution d’un véhicule en leasing est régulièrement source de stress pour les utilisateurs, notamment à cause de l’incertitude du montant qui sera réclamé par le concessionnaire ou le loueur.

C’est le cas de la locataire d’une Mini qui a partagé son expérience sur son blog (voir lien en fin de cette article). En ayant parcouru moins de 10 000km au lieu de 30 000, et en ayant pris soin de son véhicule durant toute la durée de sa location, elle n’avait à constater qu’une rayure de 5mm sur une portière.

Cependant, un mail envoyé par le loueur quelques jours avant la restitution lui a fait prendre conscience que cette petite rayure pourrait lui coûter cher. Et en effet, le jour de la restitution, il lui a été réclamé la somme de 237,60€.

Comment éviter cela ?

Un locataire de voiture en leasing, LLD ou LOA, étant dans l’obligation de restituer son véhicule en excellent état, il est primordial d’anticiper les dégâts occasionnés, sous peine d’en payer les frais lors de la restitution.

Pour cela, les conducteurs peuvent se rendre auprès d’un prestataire (carrossier par exemple) de qualité et pratiquant des prix corrects afin de faire réparer le véhicule.

L’autre option est de passer par restitution-leasing.fr afin de faire coordonner l’ensemble des réparations dans un délai court, et de faire intervenir des prestataires qualifiés et référencés par restitution-leasing.fr. Cette solution permet de gagner du temps, d’économiser sur la facture finale, et surtout d’éviter les mauvaises surprises.

👉Pour découvrir l’article en question, c’est par ici : http://www.maman-malentendante.com/2019/06/restitution-de-ma-mini-mon-experience.html#ob-comment-ob-comment-96545317

Dans le cas d’une location de voiture longue durée (LLD ou LOA ou Leasing), il est important de préserver l’état du véhicule afin d’éviter les mauvaises surprises lors de la restitution.

Dans quel état devez-vous rendre votre véhicule ?

Les loueurs (ou les concessionnaires) à l’origine de votre contrat, s’attendent à récupérer le véhicule dans un « état d’utilisation normale ». Cet état correspond donc à un véhicule ayant parcouru de nombreux kilomètres et donc ayant pu recevoir quelques impacts de gravier sur la carrosserie, dont les jantes ont effleuré légèrement les trottoirs ou que dont la carrosserie a légèrement été micro-rayée par un lavage uniquement au rouleur des stations de lavage.

Il est important de faire réparer en amont de la restitution de votre voiture en LLD les dégâts suivants:

  • Rayures sur la carrosserie d’au moins plusieurs centimètres
  • Impacts importants sur la carrosserie
  • Coups de portières
  • Jantes rayées sur plusieurs centimètres
  • Elément de carrosserie manquant

L’intérieur est-il passé au crible ?

OUI. L’état intérieur de votre véhicule est autant audité que l’extérieur.

Les experts examineront les sièges, le sol, le tableau de bord, l’état de propreté générale du véhicule ainsi que l’eventuelle présence d’odeurs (tabac ou chien par exemple).